Présentation


Par le passé, et encore aujourd'hui pour certaines sociétés traditionnelles, la quête de vision était un rite de passage qui marquait, dans la vie d'un individu, la fin d'une période importante et le début d'une autre. Aujourd'hui, elle prend plus la forme d'une expédition organisée par des guides pour des personnes qui cherchent des réponses à des questions essentielles ou à donner un sens nouveau à leur vie. Elle se pratique en solitaire et en pleine nature. Son objectif est de se confronter à soi-même et d'observer les signes et les présages que la nature nous adresse. La quête de vision demande un certain courage, et peut même être une expérience difficile, car elle implique de se confronter à ses peurs et ses démons intérieurs.


La quête de vision se pratique donc :

  • dans un lieu isolé dans la nature
  • sans bouger d'un cercle virtuel d'environ 2 mètres de diamètre
  • sans manger
  • dans le silence
  • pendant 3 à 4 jours


Aujourd'hui, cette pratique peut aussi se faire pendant quelques heures avec bien sûr moins de profondeur dans l'exploration de son intérieur. De même, si nous partons pendant plusieurs jours, il est possible d'emmener le minimum vital en terme de nourriture.


Expérimentation


En ce qui me concerne, j'ai pratiqué plusieurs fois une quête de vision se limitant de 1 à 3 heures. L'objectif était de prendre le temps pour me concentrer sur une question essentielle pour moi.


Avant de partir, je prends un temps, dans le silence, pour formuler clairement ma question. Cela n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît car mon mental a vite fait de parasiter ma réflexion par des doutes ou du jugement. Ensuite, je pars m'isoler dans la nature (selon le cas, dans la campagne, dans la forêt ou dans un parc naturel) avec une couverture ou un sac plastique pour pouvoir m'asseoir sur le sol. Sur le chemin, je me laisse alors guidé par mon intuition pour trouver le lieu qui me convient le mieux. A ce moment-là, il me semble important d'écouter son cœur et non son mental. A chaque fois, j'ai trouvé l'endroit idéal pour ma quête, comme si je savais depuis toujours que c'était là que je devais m'installer.


Une fois arrivé sur le lieu, je prends un bout de bois pour tracer sur le sol un cercle d'environ 2 mètres de diamètre et je m'installe en son centre (NB : Si je n'ai pas de morceau de bois, Je visualise simplement un cercle imaginaire). Puis je prends un temps pour méditer dans le silence, en me concentrant sur ma respiration et en fermant les yeux, tout en répétant plusieurs fois ma question.


Tout d'abord, le mental est insupportable. Je suis submergé par des pensées ou des jugements du type : "J'ai mieux à faire que de rester assis", "Je suis ridicule", "Ça ne marchera pas", "J'ai d'autres questions plus importantes", "Je vais m'ennuyer à mourir", "Qu'est-ce qu'on mange ce soir ?", etc. Généralement, cette phase dure entre 10 et 15 minutes durant lesquels mon mental lutte pour me faire abandonner l'expérience. Et plus le temps passe et plus les émotions commencent à se faire sentir. Il arrive même qu'elles me submergent sans que je m'y attende. Pour ma part, c'est un passage difficile et libérateur. Je sais qu'il me faut le traverser.


Puis tout d'un coup, je sens une rupture dans ma conscience. J'ai alors la sensation d'être plus alerte et mes pensées me semblent plus fluides. C'est à ce moment-là que je perçois les signes autour de moi. Pour mieux les saisir, je ferme les yeux et me répète à nouveau plusieurs fois ma question puis j'ouvre les yeux et je cherche la première chose qui attire mon regard : un papillon ou un insecte qui se pose sur ou à côté de moi, la beauté particulière d'une fleur, le bruit du vent, le vol d'un oiseau, la forme particulière d'un arbre... Je me concentre alors sur la signification de ce que je vois par rapport à ma question. Les éléments de réponse s'imposent alors tout simplement à moi.


C'est difficile à expliquer mais c'est totalement évident au moment où cela se produit. Les signes s'enchaînent et une voix intérieure semble m'expliquer ce que je dois comprendre. Il s'instaure alors comme un dialogue intérieur qui me permet d'approfondir les réponses à ma question. Dans le même temps, je sens mon cœur se gonfler de plus en plus et je perds peu à peu la notion du temps. Puis le dialogue touche à sa fin, en même temps que j'ai la certitude d'avoir eu ma réponse. Je me rends compte alors que le temps prévu est écoulé. Il me faut alors un peu de temps pour intégrer l'expérience et me poser avant de retourner à la civilisation.


Mon avis


Je suis chaque fois surpris de la puissance des messages reçus pendant une quête de vision. Mon mental tente systématiquement de me faire douter. Il m'explique que la nature n'est pas concernée par ma question et qu'il n'y a donc aucune chance pour que je reçoive des réponse. Et pourtant... je ne peux que constater que j'obtiens à chaque fois des réponses satisfaisantes à travers l'interprétation des signes de la nature.


Ma raison tente de trouver des explications logiques, en expliquant par exemple que les signes n'en sont pas réellement mais que je suis plutôt dans un état d'auto-hypnose qui favorise l'élaboration inconsciente de la réponse que j'attends. Et je pense qu'il y a sûrement une part de vérité dans ce processus. Mais je ne peux pas m'empêcher de penser à certains messages inattendus qui semblent réellement venir de quelque part à l'extérieur de moi.


Face à ce mystère, j'ai fini par ne plus chercher d'explications logiques, mais simplement d'accueillir ces messages qui ont au moins le mérite de m'aider à avancer dans la vie.